Sanctuaire animalier de Ziniaré


Le parc animalier de Ziniaré, propriété privée de l’ancien président du Burkina Faso, abrite plusieurs espèces d’animaux en voie d’extinction : quatre lionnes d’Afrique de l’Ouest, une hyène rayée, une vingtaine d’autruches à cou rouge, deux hippopotames, des herbivores, des singes, des tortues… et toute une faune et une flore sauvage et diversifiée.

@DFD


Depuis plus d’un an, l’Association pour la Protection de la Faune et de la Flore au Burkina Faso (APFF-BF) a repris la gestion de cet espace de 120ha, dans le but de sauver les derniers animaux sauvages qui y restaient.

En effet, depuis 2014, l’ancien zoo a été victime d’un total abandon, perdant plus de 90% de ses espèces animales. C’est in extremis que l’APFF-BF a pu agir et redonner vie aux derniers survivants…

Dans un pays où la faune et la flore sauvage sont constamment menacées par les facteurs humains et climatiques, nous jugeons qu’il est indispensable de créer un espace sécuritaire et soucieux du bien-être des animaux de la région, afin de participer à la protection et à la conservation de ces animaux. Nous avons pour objectif final de transformer ce parc en un véritable sanctuaire, lieu de soins, de formations et d’éducation.

Des félins pour demain

Créer dans l’unique but de venir en soutien à ceux qui agissent directement sur le terrain.

Sensibiliser un maximum les futures générations est l’une des clés de la réussite dans la protection des espèces menacées , dont la liste ne fait que s’allonger, jour après jour.

Fort d’une expérience acquise dans deux des plus grands zoo Français, et après avoir voyagé partout dans le monde , nous avons décidé de nous aussi mettre notre pierre à l’édifice.

Notre rencontre avec l’apff-bf est l’exemple type de ce pourquoi notre association a vu le jour, pouvoir apporter notre expérience et notre vécu, dans un but unique la protection d’espèces en voie d’extinction.


Au-delà du cadre associatif, il s’agit aussi d’un échange de valeurs et d’objectifs communs à nos deux associations, d’où notre volonté et notre dévouement.

Mission vétérinaire

Dans le cadre de notre collaboration , nous avons décidé d’un commun accord des priorités du sanctuaire et celui du suivi vétérinaire est sans nul doute avec celui de l’apport régulier de nourriture, la priorité numéro 1.

Apporter un suivi vétérinaire hebdomadaire aux animaux du sanctuaire, voilà notre premier engagement et aide concrète envers l’apff-bf.

Grâce à l’aide de Alice Brunet vétérinaire, notre mission aura pour but, un échange de procédés et de techniques utiles au bon suivi des pensionnaires, et d’un accompagnement du docteur vétérinaire Hamidou Zangre qui assurera le suivi sur place.

DFD
@DFD

Tout cela nécessite bien entendu des moyens matériels et humains important, nous avons pris contact avec différents fournisseurs et acteurs majeurs dans le domaine vétérinaire, en espérant un retour et une aide de leurs part, notamment concernant l’achat d’un Fusil hypodermique, nécessaire au bon déroulement d’intervention nécessitant une anesthésie.

Une liste plus détaillée est disponible sur demande , en vous remerciant par avance pour votre soutien et votre aide pour l’avancement de notre mission.

Les animaux

Les lionnes : Lorsque nous sommes arrivés sur place en février 2020, il ne restait plus que quatre lionnes (le dernier lion mâle est mort en 2017).

MALA.
Fille de Nala, née en captivité au sein du parc. Selon les employés, elle n’a pas plus qu’une dizaine d’années. Elle est en forme, n’a jamais été dans un état critique de maigreur, peut-être parce qu’elle est la plus dynamique et la plus jeune. Pas de problème particulier à relever depuis notre arrivée.

NALA.
Mère de Mala. Environ 15 ans. Nous ne savons pas si elle est née au parc ou si elle a été envoyée du Niger. Dans un état de maigreur catastrophique lorsque nous sommes arrivés. Pas de problème en particulier. Queue coupée dû à un incident avec le tigre il y a quelques années…

DONA.
Environ 20 ans. A notre arrivée, Dona était dans un état de santé médiocre, presqu’incapable de se déplacer à cause de sa maigreur. Besoin urgent d’un checkup : nous pouvons noter des problèmes de motricité, arthrose, ossements, souvent le nez et les yeux qui coulent. Plaie au cou que l’on soigne actuellement. On nous a également alertés sur le fait qu’elle deviendrait aveugle si on ne la soignait pas, apparemment un ver que les lions attrapent en captivité. Nous avons déjà les médicaments mais pas le matériel ni les compétences pour les administrer. Et
sûrement beaucoup d’autres choses… Mais Dona est en forme, elle court moins qu’avant mais se nourrit, fait sa toilette, joue avec ses soeurs…

ALMA.
Plus de 20 ans, nous pouvons dire 23 ans. Alma est le miracle de ce parc. Elle est aveugle depuis plusieurs années, de ce qu’on nous a dit c’est un ver qui s’est propagé et n’a pas été soigné à temps. (même problème à venir chez Dona). Alma a énormément de soucis de santé qui n’ont pas été soignés mais compte tenu de son âge et du manque de nos moyens nous ne pouvons rien faire. Alma se nourrit et a prolongé sa vie de plusieurs mois, ce qui est déjà bien. Trop de souffrance émane de cet animal.

Loca, la hyène rayée, mâle d’environ 10 ans. Vit seul dans un espace initial de 30m 2 que nous avons agrandi à 500m 2 et dans lequel nous avons fait quelques aménagements. Pas de problème à noter (à vue d’oeil).

Les singes:
Nous avons 5 patas femelles : Pacha, Fanta, Diva, Babou, Bobo et un vervet mâle :Samba. Ce sont tous des animaux que nous avons récupérés de chez des particuliers. Qui vivaient en captivité chez des hommes, dans de cruelles conditions.

Initialement, les deux espèces cohabitent bien mais depuis peu, Samba le vervet a atteint sa maturité sexuelle et est devenu agressif ce qui nous a amené à les séparer. Pas de problème en tant que tel (enfin… je pense…) à part une grande crainte de l’homme depuis leur dernier vaccin.

Les hippos : Gloria et Diana sont deux soeurs, nées en captivité au parc en 2008 et 2011, des mêmes parents.

Les herbivores : Nous avons deux élans du Cap femelles et une quinzaine de waterbucks (3 mâles, femelles, enfants)
Les autruches à cou rouge : 3 mâles, 4 femelles, des ados nés il y a un an, et des bébés (deux mois et deux semaines). Des oeufs à venir également !

Une vingtaine de tortues de terre

4 chevaux mâles : entre 10 et 20 ans

https://www.facebook.com/Des-F%C3%A9lins-pour-demain-100657875166197

https://www.facebook.com/Des-Félins-pour-demain-100657875166197/

https://www.leetchi.com/c/mission-veterinaire

En savoir plus sur ce sujet

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Advertismentspot_img

Associations de Protection Animale, refuges, entrepreneurs/entrepreneuses zéro déchets et cruelty free, Develop4fun, partenaire d’Animalium Mag, s’adapte A VOTRE BUDGET pour la création de votre site internet, SEO Marketing et Web Marketing.

Informations et devis : contact@develop4fun.com

Derniers Articles




Livres Coup de cœur 💗

Top