Le Tichodrome – La sauvegarde et les soins à la faune sauvage

La sauvegarde et les soins à la faune sauvage sont le combat journalier du centre de sauvegarde de la faune sauvage en Isère, « Le Tichodrome ».

Le Tichodrome Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage

A deux pas de chez vous connaissez-vous « Le Tichodrome, Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage » situé à Champrond sur la commune du Gua. Ce centre accueille les oiseaux et les mammifères sauvages blessés de la région Rhône Alpes pour les soigner, les réadapter et les relâcher en fin de convalescence.

Depuis son ouverture en 2011, le centre n’a cessé de s’agrandir, essayant de répondre à l’augmentation permanente du nombre d’animaux accueillis et à la diversification d’espèces rencontrées.

Les principales activités responsables des situations de détresse des animaux pris en charge par le centre sont avant tout anthropiques : circulation automobile, chocs contre les vitres, ramassages non appropriés de jeunes animaux, prédations par les chats domestiques, lignes électriques, barbelés, dérangement d’hibernation…

Le Tichodrome
@ Le Tichodrome

Les traumatismes engendrés par ces activités peuvent être limités si nous adoptons un comportement vigilant : réduction de la vitesse sur la route surtout la nuit, mise en place de leurres sur les vitres, demandes de conseils au centre avant de ramasser de jeunes oiseaux ou mammifères, stérilisation des chats et limitation de leurs sorties à certaines périodes…

L’une des principales missions du Tichodrome est d’informer, de sensibiliser et de responsabiliser le public à ces questions. Que ce soit via l’accueil téléphonique (5000 appels par an), les réseaux sociaux, les différentes animations, les stands, les journées découverte, les formations… le centre remplit cette action d’intérêt général et « d’utilité publique », et le rend acteur de la sauvegarde de la faune sauvage par la connaissance et la transmission d’une multitude d’informations.

Le Tichodrome
@ Le Tichodrome

Par le nombre d’animaux relâchés, le centre contribue à limiter l’impact des activités humaines sur les populations sauvages. Le taux de relâcher du Tichodrome est d’environ 50%. Cela constitue une aide précieuse au maintien de la biodiversité faunistique présente sur le territoire isérois. En 2019, ce sont plus de 700 reproducteurs potentiels qui ont réintégré leur milieu et participent ainsi à la pérennisation des espèces.

En 2014, le centre a accueilli 1200 pensionnaires pour 106 espèces représentées, 45% sont repartis à la vie sauvage. Nous sommes installés sur le site des carrières Vicat du Gua à Champrond ou nous disposons d’une bâtisse et de 4ha de terrain nécessaire à l’installation des salles de soins et des volières de réadaptation.

Le centre est dirigé par Mireille Lattier, fondatrice et capacitaire du centre. Trois autres salariés (1 CDI/ 2 CAE) sont chargés de l’accueil téléphonique et du management des équipes de soins. Les soins sont réalisés par des équipes de soigneurs bénévoles, éco-volontaire ou en mission de service civique (60 intervenants en 2014). Le centre bénéficie de quelques subventions publiques, de fondations (Nature et découvertes, Brigitte Bardot, Nicolas Hulot etc.), de mécénats mais la majorité des financements est assurée par les dons et adhésions (420 adhérents en 2014).

Le Tichodrome
@ Le Tichodrome

Pour consulter la liste de nos partenaires et obtenir d’autres informations vous pouvez consulter notre site internet http://www.le-tichodrome.fr


Avec le nombre croissant de demandes de prises en charge, nous sommes de plus en plus sollicités mais les moyens logistiques et financiers n’augmentent pas forcément en conséquence.

Nous avons besoin de l’aide de chacun pour continuer à assurer notre mission d’aide à la faune sauvage en détresse.

Tous les types de soutien sont les bienvenus : bénévolat (soins/stand/rapatriement…), soutien financier et matériel (partenariats, dons, adhésions, mécénat d’entreprise…).

Nous indiquons que, conformément à la réglementation, les centres de sauvegarde ne sont pas visitables par le public, ceci pour le bien-être et le calme des animaux en convalescence.

More on this topic

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Advertisment

develop4fun

Associations de Protection Animale, refuges, entrepreneurs/entrepreneuses zéro déchets et cruelty free, Develop4fun, partenaire d’Animalium Mag, s’adapte A VOTRE BUDGET pour la création de votre site internet, SEO Marketing et Web Marketing.

Informations et devis : contact@develop4fun.com

Derniers Articles publiés

Top