Accueil Blog

Pistache et Cacahuète, la première crèmerie végétale de France

0
Pistache et Cacahuète

Pistache et Cacahuète c’est la première crèmerie végétale de France.

Notre boutique se situe à Lille à deux pas des halles de Wazemmes et du plus grand marché au nord de l’Europe.

Pistache et Cacahuète
@Pistache et Cacahuète

Lorsque vous venez découvrir le magasin ou notre terrasse, vous êtes assuré.e.s d’être accompagné.e.s pour découvrir notre vaste sélection d’affinés végétaux . Vous retrouverez un bon goût fromager, des saveurs de croûtes fleuries (camembert/brie), de pâte pressées (emmental/cheddar)…; et bien d’autres merveilles dégoter chez de petits producteur.ices.s disséminé.e.s aux quatre coins de la France et de Navarre. Venir acheter chez Pistache et Cacahuète, c’est vous donner la possibilité d’agir en vous faisant plaisir : agir pour les animaux, pour votre santé, pour un monde plus juste, plaisir de bien manger dans un cadre chaleureux.

Nous proposons nos produits à la coupe (vous pouvez venir avec des contenants), nous privilégions des produits bio, locaux et artisanaux. Vous retrouverez également chez nous de la charcuterie végétale (cissons, jambon à la coupe), des terrines, du vins (bio et vegan bien sûr).

Si Laurent se met à nu devant vous c’est parce qu’aujourd’hui Pistache et Cacahuète est à poil !

Malgré tous nos efforts, dans cette période difficile, nous sommes contraints de demander votre aide, car sans vous Pistache et Cacahuète s’arrêtera purement et simplement.

Si comme lui vous rêvez d’apéro en terrasse ☀, de soirée raclette en amoureux ?, de brunch entre potes ? tout ça en version végétale, allez sur https://pistache-cacahuete.fr/soutenez-pistache-et-cacahuete !

Soutenez notre financement participatif, en choisissant un don libre, une contrepartie (il y en a des super et d’autres viendront prochainement) ou même en partageant cette vidéo, chaque geste compte et est la bienvenue!

Soutenez Pistache et Cacahuète pour lui permettre de survivre.


Pistache et Cacahuète

Facebook / Instagram
Online Store / Boutique en ligne


La naissance des pieds de nez

0
Claude Fee
La naissance des pieds de nez
@Molly

Il y a très longtemps, dans un pays lointain, vivait un jeune prince qui avait très vite grandi. Il était beau, même si on ne voyait pas bien son visage, car il portait la tête très, très haute. Ses yeux, toujours plissés en direction de l’horizon, montraient bien qu’il n’aimait pas traîner dans l’aujourd’hui, et préférait regarder vers demain. Ce prince aimait les choses importantes et il était toujours pressé.

Tellement pressé qu’il ne prenait, par exemple, pas toujours la peine d’ouvrir tous ces cadeaux lorsque c’était son anniversaire. Il trouvait que ça gâchait son temps, il déballait ceux qui étaient faciles, mais délaissait les paquets emballés avec des rubans noués par tous les petits oiseaux du royaume comme c’était la tradition dans son pays.

Sa croissance spectaculaire l’avait aussi rendu vraiment autoritaire, si autoritaire qu’il commandait à ses sujets de tout faire le plus rapidement possible. Dans son palais, des savants et des docteurs défilaient. Il leur demandait des recettes pour cultiver des plantes qui poussent à toute vitesse. Il voulait faire des semaines sans mercredi et sans dimanche, comme ça il n’y aurait plus de temps perdu. Il cherchait à interdire les barbes à papa qui sont beaucoup trop longues à manger…. Il imposait à tout le monde d’être efficace et d’avoir l’envie de ranger, nettoyer, compter, lire, écrire. Tout, tout, tout, devait aller très vite, même les chansons.

La naissance des pieds de nez
@Molly

Chaque jour, de la tour de son château, ce grand prince s’énervait parce que tout ce qu’il voyait était trop lent. Il criait tellement que plus personne ne pouvait prendre le temps de s’amuser ni de se plaindre… Pourtant un beau matin, un de ces conseillers qui était chinois et rêvait de repartir dans son pays peindre tranquillement de la vaisselle se décida à lui parler :

– Sire — je me dois de vous dire que si vos sujets travaillent un peu mollement… c’est parce qu’ils sont fatigués.
– Qu’ils se reposent le plus vite possible !
– Votre Majesté… ils n’y arrivent plus.
– Et pourquoi, dîtes — moi le, vite ?
– Avec la vitesse, tout est si bref, qu’il y a eu un problème avec les chansons…
– Comment ça, vite, quel problème avec les chansons ?
– Les chansons sont devenues si rapides et puis si courtes, de plus en plus courtes… aujourd’hui, il n’y en a plus.
– Je ne vois là aucun problème. Au travail à toute vitesse !
– Mais, Sire… vos sujets n’ont plus de cœur à l’ouvrage !
– Et pourquoi ? Dépêchez-vous de me l’expliquer.
– Mais… comment passer une bonne journée sans chanter et puis… comment s’endormir ?

La naissance des pieds de nez
@Molly

Le jeune monarque admit qu’il y avait vraiment une question, car tout prince reconnaît qu’on ne peut pas vivre sans enchantement… C’est même un signe de reconnaissance. Il réfléchit royalement et repensant à sa mère qui chantait si bien les berceuses et à son père, qui avait été un grand roi merveilleux, il déclara :

– J’ordonne à tout le monde d’écouter… les gazouillis des oiseaux !
– Sire, c’est une excellente idée !

Et… le conseiller chinois resta planté là en se tordant les mains, comme s’il se passait dans son cœur quelque chose d’insupportable… le prince lui demanda :

– Mais enfin, ne restez pas là ! Allez dire à tous mes sujets d’écouter les chants des pinsons !
– Mais… ce n’est pas possible !
– Vous dîtes n’importe quoi ! Allez vite écouter les pinsons. C’est un ravissement. Ils démarrent leur chant avec des notes bien tranquilles avant d’accélérer avec des trilles. Allez ! ce sont des pinsons qu’il nous faut, que tout le monde prête l’oreille, ce n’est pas seulement un ordre ! Je vous l’ai dit : c’est un ravissement.
– C’est-à-dire que… majesté, il n’y a plus de pinsons…
– Alors… il faut entendre les vocalises du merle, savez — vous à ce propos, qu’il en fait encore plus quand la femelle couve ses œufs, comme s’il voulait bercer à l’avance ses d’oisillons ?
– C’est-à-dire sire que ce n’est pas possible…
– Vous m’irritez ! Allez ! Allez redire à mes sujets de trouver une chorale de passereaux, et dites-leur bien de remarquer combien plus le plumage est terne et plus le chant est magnifique…
– Majesté, il n’y a plus de pinsons, plus de merles, plus de passereaux qui chantent dans votre royaume.
– Comment que me dis-tu là ! Il n’y a plus de ravissement dans mon pays ?
– … Un chasseur a donné l’ordre de mettre de la colle sur toutes les branches des arbres.
– Quelle catastrophe ! Comment se fait-il que je ne sois pas au courant, vite ?
– C’est qu’on n’a pas voulu vous déranger ni vous faire perdre votre temps !
– C’est un scandale ! Qu’on appelle immédiatement tous les chasseurs à la colle, c’est un ordre !
– Oh ! Il y a justement leur chef qui arrive en courant à votre palais, oh ! il a encore du sang sur les mains ! Je crois même qu’il vient vous quémander un privilège !
– Ah un privilège ! certainement pas ! je vois ces mains rougies, attention, il faut qu’il les nettoie ! Il ne va pas me parler comme ça, je suis le prince de ce royaume !
– Je cours le lui dire, sire.

Le conseiller fonça dans les escaliers du palais expliquer rapidement la situation au chasseur. Celui-ci ne s’en inquiéta pas du tout.

– Laver le sang que j’ai sur les mains, vous savez j’ai l’habitude ! et sans même regarder il fouilla dans sa poche. Croyant prendre du savon liquide, il prit une petite fiole qui contenait de la glu… Si bien, qu’au moment où il voulut vérifier que ces mains sentaient bons… Il resta les deux pouces collés sur le bout de son nez… et se mit à crier :
– Aie ! aie ! Je veux retrouver mes mains jolies, présentables et parfumées !

La naissance des pieds de nez
@Molly

Mais il eut beau tirer de toutes ses forces… ses deux pouces restaient bien attachés au-dessous de son nez. Le roi qui avait entendu ses cris le laissa venir et l’interrogea :

– Alors ! c’est vous le chef des chasseurs ! et qu’avez-vous donc fait aux pinsons ? Et à tous les oiseaux ? Répondez et tenez-vous droit, je vous prie ! Vous êtes devant un prince qui se doit de défendre le ravissement !
– Aie ! aie ! cette glu c’est horrible, ça fait mal…
– Mais répondez ! Tenez — vous droit, que faîtes — vous avec vos mains ?
– Aie ! aie ! où sont mes petites mains jolies présentables et parfumées ? Maman je voudrais les retrouver !
– Cessez de vous plaindre et répondez : pourquoi cette colle sur les branches ?
– C’est que les oiseaux sont si rapides dans le ciel à côté de nous qui ne savons pas voler, ça nous rend jaloux… Alors pour nous venger, comme on ne peut pas voler ni les attraper dans le ciel, on les colle sur les branches…
– De gros jaloux, voilà ce que vous êtes, messieurs les chasseurs ! Et vous, leur chef, cessez tout de suite de me faire ce pied de nez, ah ! cette fois, ça suffit ! Garde ! Jetez-le en prison !

Le prince aurait pu dire : une main de nez, car c’était bien ce que le chasseur faisait. Il agitait ses mains qui étaient toutes deux engluées solidement au bout de son nez, mais, certainement parce qu’il pensait aux pauvres petits oiseaux qui étaient si malheureux d’avoir les pattes collées, il parla de pied de nez.

À l’annonce de ce qui était arrivé au chasseur, tout ce qui restait de pinsons, de merles, de passereaux, mais aussi de verdiers, de rouge-gorge, terrorisés qui se cachaient dans le pays vint voler autour de la prison et faire des pieds de nez. C’était joli à voir ses folles cabrioles dans le ciel qu’ils faisaient tous avec leurs pattes touchant leur bec ! Cela plaisait beaucoup aux enfants qui comprenaient bien que ça voulait dire : on est libre !

Tout le monde retrouva sa bonne humeur et l’envie de chanter. Quelle joie de savoir qu’il n’y aurait plus d’oiseaux malheureux ! On pourrait les écouter pour écrire des chansons et ressentir le plaisir de vivre et de travailler… avec un prince qui maintenant comprenait pourquoi on ne peut pas toujours se presser, car il est important de ressentir l’émerveillement de vivre… le chef des chasseurs qui regrettait sincèrement sa méchanceté, présenta ses excuses au grand prince et jura de ne plus faire de pièges avec de la glu et même de ne plus chasser personne. Les oiseaux qui sont si gentils lui pardonnèrent et gazouillèrent à plein poumon.

Depuis ce jour, on fête la naissance des pieds de nez la veille du premier jour du printemps. C’est le jour que choisissent les oiseaux pour se marier, être heureux et avoir beaucoup d’enfants.

Depuis cette histoire, le conseiller du prince, de retour en Chine, raconte la naissance des pieds de nez à tous les enfants émerveillés qui le regardent peindre sa vaisselle.

La naissance des pieds de nez
@Molly

https://www.audiocite.net/livres-audio-gratuits-contes/claude-fee-la-naissance-des-pieds-de-nez.html

Mélissa et Mitsie, le binôme parfait dans la recherche et détection d’explosifs.

0
Mélissa et Mitsie

Voilà 3 ans désormais que nous travaillons ensemble avec Mitsie, nous formons ce que l’on appelle une équipe cynotechnique de recherche et détection d’explosifs au sein de la société HUBSAFE.

Mélissa et Mitsie

Toutes deux novices nous avons tout d’abord suivi une formation individuelle puis le binôme a été créé en fonction de nos caractères respectifs. Ce qui m’a attirée et mis en confiance chez Mitsie c’est son côté très méticuleux et posé ce qui est de mon point de vue un réel atout dans notre travail. Suite à une familiarisation nous avons appris à travailler ensemble. Au fur et à mesure nous avons très vite créer un lien puis une complicité. Cette relation est pour moi essentielle dans notre travail, il est d’autant plus important de savoir lire et comprendre son chien pour être en parfaite osmose lors d’une recherche. Mitsie a pour rôle d’effectuer une quête qui lui permettra de détecter et indiquer où se situe la matière explosive. C’est avec abnégation qu’elle s’adapte à tout environnement et tout contenant que ce soit un bagage, un véhicule où des locaux…

Mélissa et Mitsie

Cependant rien est acquis il y a toujours des choses à apprendre ou à améliorer et c’est ce que j’aime dans ce métier, un jour tout ira pour le mieux puis un jour, notre chien va rencontrer une difficulté. Notre but est de maintenir ses compétences et de le faire progresser, il faut savoir se remettre en question et comprendre ce qui a pu poser problème et tout mettre en œuvre pour surmonter cet obstacle. Pour cela on peut toujours compter sur nos formateurs, collègues et superviseurs pour trouver des solutions et partager notre expérience car nous sommes tous liés par la même passion : les chiens.

Dans quelques années la carrière de Mitsie sera terminée, elle trouvera un panier retraite au sein de ma maison après toutes ses années de bons et loyaux services au sein de la sûreté aéroportuaire. Et pour moi débutera une nouvelle aventure avec un nouveau binôme à quatre pattes ! Pour finir je tenais à exprimer mon admiration pour ma binôme mais également pour tous ses collègues canins quel que soit leurs domaines de prédilection. Je serais toujours fasciné par leurs force mentale et physique mais aussi par leurs capacités d’adaptation. Ils ont toujours cette motivation d’apprendre et de travailler et cela peu importe la difficulté de travail ou météorologiques ils répondent toujours présent. Nous ne pouvons pas rêver meilleur allié qu’un chien. Ils sont la clé de notre métier, nos chiens nos héros de l’ombre.

Mélissa

Up’Swing: le webstore éthique et écoresponsable pour les enfants

0

Up’Swing est une boutique en ligne sur laquelle vous pouvez trouver de nombreux produits vegans et écoresponsables pour les enfants.

“Upswing” est un synonyme de ‘improvement” en anglais (qui signifie “amélioration”) car ce petit webstore a l’ambition de montrer que nous pouvons toutes et tous améliorer le monde. Et quoi de mieux pour améliorer le monde que de donner le bon exemple aux enfants de notre entourage, et de leur transmettre notre soif de cohérence, de justice et d’amour dans tous les petits actes du quotidien?

L’aventure Up’Swing a commencé en juillet 2020 avec la mission de fournir des chaussures vegans et écoresponsables aux enfants.

En effet, Astrid, la créatrice, a remarqué qu’il y avait un vrai manque en la matière. Elle-même végane depuis 2015, elle a souhaité combler ce manque pour faciliter la vie des parents qui cherchent des chaussures garanties cruelty-free pour leurs enfants.

Vous pouvez retrouver plus de détails sur les chaussures Up’Swing dans l’article dédié du mois de février.

Désormais, la marque élargit ses horizons en proposant des vêtements et des livres pour enfants, avec (bien entendu) la cause animale, l’écologie et l’égalité comme fils rouges. En rassemblant un maximum de produits éthiques pour enfants sur son webstore, Up’Swing espère faciliter la vie des parents qui cherchent à transmettre ces belles valeurs à leurs enfants et à les mettre en pratique dans leur vie quotidienne.

Pour cela, Up’Swing s’est alliée avec de talentueux artistes qui partagent ses valeurs de bienveillance et d’amour pour tou.te.s:

– Pascale Salmon s’est d’abord faite connaître pour ses illustrations de rue antispécistes qui prônent l’amour et le respect, propose désormais ses dessins sur des vêtements, notamment pour enfants avec la collection Animal HeArts. C’est donc tout naturellement que Up’Swing et Pascale ont décidé de collaborer, pour apporter des messages de douceur et d’harmonie aux enfants et à leurs parents.

Up’Swing: le webstore éthique et écoresponsable pour les enfants
Illustration de rue de Pascale Salmon

Tous les vêtements de la collection sont conçus en coton bio certifié GOTS, Oeko-Tex et Fair Wear Foundation.

En effet, dans une démarche de mode éthique et écoreponsable, il est important pour Up’Swing que les vêtements soient bien fabriqués et bien conçus à chaque étape.

La culture du coton conventionnel est une grande source de pollution à travers le monde avec l’utilisation de nombreux pesticides sur les plantes, ainsi que le déversement d’engrais chimique sur les terres. Ces intrants chimiques peuvent ensuite infiltrer les cours

d’eau environnants et ils sont délétères pour les personnes travaillant dans ces cultures de coton. Choisir du coton bio, c’est donc préserver la planète, et préserver les humains.

C’est également préserver la santé de son enfant car les produits chimiques utilisés dans la fabrication des vêtements conventionnels et les pesticides traversent la barrière de la peau lorsqu’on les porte:

le vêtement réchauffe la peau et nous fait transpirer (même légèrement) ce qui ouvre les pores. Les matières chimiques ont alors la voie libre pour pénétrer dans l’épiderme.

Nous devrions donc être aussi attenti.ves/.fs à la qualité des vêtements que l’on porte qu’à celle des produits cosmétiques que l’on met sur notre peau. Ceci est d’autant plus vrai pour les bébés et les enfants qui ont la peau bien plus fine et plus fragile que celles des adultes.

Depuis début avril, Up’Swing dispose également d’une sélection de livres pour enfants destinés à éveiller les coeurs et les consciences:

Up’Swing: le webstore éthique et écoresponsable pour les enfants
Pouiki le petit cochon, écrit et illustré par Stéphanie Valentin

Pouiki est un petit cochon tout mignon, mais il est né dans un endroit où les petits cochons comme lui sont très malheureux… Heureusement, une gentille petite fille va réussir à l’aider et elle va bien s’occuper de lui: il rencontrera même plein de nouveaux amis!

Ce livre de l’autrice et dessinatrice Stéphanie Valentin est une ode à la vie et à l’espoir. Comme le dit Mattieu Ricard, c’est une histoire pleine de vérité et de délicatesse à la fois, ce qui en fait un livre à offrir à tous les enfants.

A partir de 3 ans

Retrouvez Pouiki par ici

Up’Swing: le webstore éthique et écoresponsable pour les enfants

Les aventures de Lou, P’tit Coeur et Bulle le chien
Auteur: Guillaume Corpard – Illustratrice: Phisosohapi

Lou, P’tit Cœur et Bulle le chien nous entraînent dans un grand voyage autour de la planète. Au fil de leur imagination, ils rêvent d’un monde empli d’harmonie, de couleurs, de justice et de paix. Des animaux heureux, des êtres humains épanouis, une nature respectée. Ce monde est-il possible ?

-“C’est à nous d’en décider et d’agir” nous disent nos 3 héros, avec enthousiasme et gaieté.

Ce livre est un véritable outil pédagogique qui propose aux petit.e.s comme aux grand.e.s d’apprendre à écouter son cœur d’enfant et de s’investir pour créer un monde de bienveillance, d’amour et d’émerveillement.

A partir de 6 ans

Retrouvez Lou, P’tit Coeur et Bulle le chien par ici

Up’Swing: le webstore éthique et écoresponsable pour les enfants

Le monde selon Nyamba, tomes I et II

Autrice: Patricia Tella – Illustrateur: Gwendal Blondel

Nyamba la tortue, naît aux Comores, sur la plage d’Itsamia. Dans l’océan, elle découvre un monde fantastique, mais elle doit aussi affronter les nombreux dangers qu’il recèle. Elle se confronte à ses prédateurs, comme les requins, et découvre une espèce souvent redoutable : l’humain, qui chasse et pollue les océans.

Malgré tout, son instinct la pousse à faire face à tous ces périples pour perpétuer la tradition de ses ancêtres: pondre à son tour sur la plage où elle est née. Pour cela, des ami.e.s précieux et inattendus l’aident dans cette aventure: un dauphin, une pieuvre, et même une petite humaine!

A partir de 9 ans,

Retrouvez ici le tome I et le tome II des aventures de Nyamba Tome III à paraître à l’été 2021

En plus d’offrir une sélection de produits de qualité, Up’Swing partage sur ses réseaux sociaux de nombreuses réflexions sur les façons de mettre en place une vie plus green et plus respectueuse au quotidien:

après avoir parlé de l’éducation à l’égalité entre les filles et les garçons au mois de mars, le mois d’avril aborde l’éveil des petit.e.s à l’écologie. Quant aux mois de mai et juin, ils seront consacrés à la maternité et à la paternité: Pourquoi choisit-on de faire un enfant aujourd’hui? Comment élever des enfants qui soient à la fois heureux et conscients des enjeux planétaires actuels? Comment réinventer les rôles de mère et de père pour arriver à plus d’égalité entre les femmes et les hommes?

Retrouvez tous ces sujets et bien d’autres sur leur page Instagram @upswing_world et Facebook @upswing.shoes.

Up’Swing aide les enfants, et leurs parents, à faire leur premiers pas dans un mode de vie éthique et sans cruauté pour un monde meilleur et plus juste. Parce que chaque petit pas peut améliorer le monde.

Rédactrices:

Justine Louvion & Astrid Prévost

https://www.facebook.com/upswing.shoes/

https://www.youtube.com/channel/UCDtZfxkCftqGUZDFg1jNPLw

https://www.instagram.com/upswing_world/

https://twitter.com/upswing_shoes

« La maison des Belettes » de Nathalie Fougeras, ou le pari de l’intelligence et de la grâce…

0
Copyright Nathalie Fougeras @ Tous droits réservés 2021 https://lesrevesdelourse.fr/livres/

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les gens ne sont pas plus actifs dans la défense de la cause animale ou la protection de la biodiversité ? Pourquoi tant de gens ne sont pas plus révoltés par le sort que nous réservons collectivement au vivant qui nous entoure ? Serait-ce de l’insensibilité ? Du désintérêt pur et simple ? Et si en réalité tout commençait par un cloporte tombé d’une feuille de salade ? Ce serait surprenant, non ?

Surprenant, « La maison des Belettes », le dernier livre de Nathalie Fougeras, l’est indéniablement. Cette artiste peintre, dessinatrice et auteur, botaniste, et naturaliste émérite, l’est aussi.

Copyright Nathalie Fougeras @ Tous droits réservés 2021

Lorsqu’elle nous parle de notre rapport à la nature – aujourd’hui, dans notre monde –  on croirait d’abord qu’elle va nous raconter la gentille histoire d’une jeune femme urbaine en mal de campagne découvrant une jolie maison plantée dans un très bel environnement. Il est vrai que les dessins qui émaillent le texte (car il s’agit aussi de littérature illustrée) concourent à nous mettre en confiance. Et puis la langue, aussi belle que celle de Giono ou de Colette, nous emporte dès les premières phrases et ne nous lâche plus tout au long du récit. Il ne s’agirait donc en définitive que d’un « feel good book » comme savent si bien le faire les anglo-saxons, la beauté des mots en plus…

Copyright Nathalie Fougeras @ Tous droits réservés 2021

Pourtant, il apparaît assez rapidement que le propos de « La maison des Belettes » n’est pas aussi consensuel que l’on pourrait le croire a priori, lorsque l’on tient l’ouvrage en main pour la première fois.

Copyright Nathalie Fougeras @ Tous droits réservés 2021

Or, loin des idées communément admises en la matière, loin des discours lénifiants dont on nous abreuve, loin de la langue de bois dont nous sommes saturés par ailleurs, Nathalie Fougeras, par la voix de sa narratrice, passe en revue tous les aspects de nos vies, de nos comportements individuels et collectifs qui nous ont conduits là où nous en sommes. Y compris dans notre rapport au vivant en général et aux animaux en particulier. Et l’on ressort véritablement bouleversés de ces douze chapitres lumineux, francs, directs mais emprunts d’une telle poésie, d’une telle qualité d’écriture.

Pour certains, heureusement une minorité, « La maison des Belettes » provoquera une colère parfois violemment exprimée contre un propos qu’ils jugeront extrême. Rassurez-vous, c’est ainsi qu’étaient parfois considérés Henry David Thoreau ou Rachel Carson. Mais pour la majorité des lecteurs, le livre de Nathalie Fougeras constituera une bouffée salutaire d’oxygène dans un monde où il est devenu de plus en plus difficile de réfléchir sainement et donc d’agir en conséquence, chacun à sa manière, sans dogme mais avec un pragmatisme emprunt de bienveillance.

Copyright Nathalie Fougeras @ Tous droits réservés 2021

Et si, en définitive, l’action efficace pour une cause juste ne pouvait résulter que d’une réflexion juste ? C’est en tout cas le postulat de « La maison des Belettes ».

Et si, en définitive, l’action efficace pour une cause juste ne pouvait résulter que d’une réflexion juste ? C’est en tout cas le postulat de « La maison des Belettes ».

https://lesrevesdelourse.fr/livres/

https://lesrevesdelourse.fr/boutique#!/products/la-maison-des-belettes

https://www.facebook.com/Fougeras.Nathalie

https://www.instagram.com/nathalie.fougeras/

http://www.fougeras.com/

Mel Pet & Co

0

La naissance du projet Mel Pet & Co est une réponse à toutes les expériences vécues sur les 20 dernières années. De l’arrivée de ma première chienne et première amie Maya (berger allemand) du haut de mes 3 ans, à l’élevage de Dogues allemands tenu par ma mère, en passant par mon premier concours « jeune présentateur » alors âgée de 6 ans …

Mes premières années de vie ont conditionné mon avenir au plus proche de l’univers canin.

Enfant, passionnée par l’univers, j’étais animée d’une vraie soif de connaissances. Je regardais tous les reportages canins que je pouvais trouver, je m’informais autant sur leur comportement, sur les méthodes d’éducation, que sur leur manière de communiquer … Je lisais des livres à outrance et j’étais à l’écoute de tous les professionnels que je rencontrais !

À 13 ans, en appliquant assidument toutes les connaissances cumulées dès mon plus jeune âge, j’ai pu enfin participer à un nouveau concours avec Goliath, mâle Fila brasileiro. J’avais réussi à éduquer mon chien de manière à ce que son poids, sa fougue et son tempérament me permette de l’accompagner sur un ring avec d’autres congénères tout en étant certaine de pouvoir réaliser la prestation demandée. Une première victoire. Jusqu’à mes 17 ans, j’ai foulé les rings avec des dizaines de chiens.

Tout n’a évidemment pas été facile ; le décès de Maya, ma première chienne, en 2017 a été un réel coup dur et un accident de la route en 2019 a annulé mes projets de devenir agent cynophile … Deux évènements qui m’ont presque fait renoncer à ce rêve de transformer ma passion en mon métier. Pourtant, armée de persévérance, j’ai consacré ce temps à la formation et ai obtenu plusieurs diplômes animaliers.

Toujours assoiffée de savoir, mon projet est né d’une grosse réalisation lors de mes recherches et expériences : Le monde canin est un milieu difficilement accessible, peuplé d’informations désuètes et souvent bourré de méconnaissances sur les races en particulier. J’ai alors voulu changer les choses.

C’est ainsi que s’est dessinée la mission de Mel Pet & Co :

Rendre accessible l’information et la formation pour améliorer la qualité de vie des chiens, limiter les abandons et faciliter le quotidien des propriétaires. Avec un unique crédo : « Un propriétaire informé, c’est une belle vie de chien assurée ! ». Mel Pet & Co a été pour moi une révélation : C’est ce que je suis et ce que je sais faire de mieux.

Actuellement nous publions deux webzines bimestriels. Un premier consacré à l’information sur plus de 110 pages et un second orienté divertissement, sur un ton plus léger (nouveauté à partir d’avril). Dans cette continuité nous avons lancé récemment une offre de coaching, ou accompagnement canin, mêlant visioconférences et présentiel, dans l’attente de l’ouverture de notre centre de formation.

mel pet&co

Très prochainement, un site internet verra le jour, plateforme centralisant toute l’information, les évènements, les actualités, nos médias (webzines, podcasts et reportages) ainsi que nos formations. Visant à être une véritable agence 100% dématérialisée, le site offrira à nos clients un espace membre avec tous leurs produits mais aussi un forum et un réseau social dédié.

Mel Pet & Co c’est le projet de ma vie, chaque jour je cherche à le faire progresser, à l’améliorer et à offrir à mes clients et abonnés le meilleur du chien !

http://www.issuu.com/melpetandco

https://www.facebook.com/groups/2641189286128320/

https://www.instagram.com/_melpetandco/?hl=fr

L’association CHENE

0
Chene
Chene
@Chene

L’association CHENE a deux principales missions : la première est d’accueillir les animaux sauvages blessés, de les soigner puis de les relâcher dans leur milieu naturel. La deuxième est de sensibiliser le public à la sauvegarde de la faune sauvage.

Située en Normandie, à côté d’Yvetot, l’association accueille aussi bien des petits oiseaux (type
passereaux) que des mammifères (blaireaux, chevreuils, renards…), des reptiles et même des
mammifères marins (phoques gris et phoques veaux-marins). En tout, ce sont 250 espèces
différentes que nous pouvons prendre en charge au sein de notre Centre de soins.

Nous accueillons des animaux sauvages blessés ayant reçu un impact humain : en effet, nous
n’interférons pas dans le cycle de la nature. Nous sommes là pour contrecarrer les bêtises de
l’Homme : nous prenons en charge des animaux persécutés par des voitures (une des causes les plus importantes en termes d’accueil), pris dans des fils barbelés, qui se sont cognés contre des baies vitrées, qui sont tombés dans des cheminées…

Nous relâchons des animaux sauvages viables : en bonne santé, autonomes (capables de se nourrir seuls), sans maladie et en capacité de se reproduire. En 2020, ce sont 2605 animaux accueillis.

Ouverture de la nurserie « oiseaux » et « mammifères »

Chene
@Chene


Bientôt le mois de mai : cela rime avec « ramassage abusif » pour nous ! Mais qu’est-ce que c’est
exactement ?

Tous les ans, nous accueillons des oisillons ou jeunes mammifères trouvés seul, sans leur
mère, une fois le printemps bien installé. Ils nous sont apportés par des particuliers pensant que ces
jeunes sont orphelins.


Erreur : cette période est le moment des naissances.Les oisillons sont plumés mais ne
savent pas forcément voler, ce qui explique que certains se retrouvent au sol.

Il y a une période d’émancipation : il est tout à fait naturel qu’ils mettent du temps à savoir voler. Cela peut durer quelques jours à 1 mois ! Il est donc tout à fait normal de voir des oisillons au sol : ceux-ci sont tout de même nourris par leurs parents grâce aux cris qu’ils émettent.

Chene
@Chene


Le phénomène est similaire pour les mammifères : il se peut qu’une mère parte chasser en
laissant son petit seul quelques instants. Cela ne veut pas dire qu’elle l’a abandonné et qu’elle ne reviendra pas !

En enlevant ces jeunes sans savoir si la mère va revenir, nous les prenons en charge inutilement.

En tant que Centre de Sauvegarde, nous ne ferons jamais un meilleur travail que la mère dans la nature. C’est pourquoi, nous préconisons toujours d’attendre au minimum de 24h à 48h pour vérifier si la mère revient.

Chene
@Chene


Si vous trouvez un oisillon non capable de voler et qu’il est en danger (placé près d’une route ou
dans un endroit où il y a beaucoup de chats/chiens), dans ce cas, vous pouvez le replacer
délicatement dans un arbre grâce à une boîte à chaussure, ou bien le déplacer dans les 50m : pas de panique, ses parents le retrouveront, la nature est bien faite ! Si vous trouvez un jeune
mammifère (petit hérisson, renardeau, lapereau…), nous vous conseillons d’attendre de voir si la
mère revient.

Chene
@Chene


Dans certains cas, la mère est retrouvée décédée (à cause des voitures, une
tondeuse comme c’est le cas pour beaucoup d’hérissons notamment)

Ici, nous prenons directement en charge les petits et mettons en place des protocoles afin de les nourrir et de les faire devenir autonomes jusqu’à ce que nous puissions les relâcher par la suite.

Dans le cas où vous n’êtes pas sûrs, prenez contact avec un Centre de Sauvegarde qui saura vous conseiller : https://www.reseau-soins-faune-sauvage.com/faune-sauvage-en-detresse/jai-trouve-unanimal-en-detresse/trouver-un-centre-pres-de-chez-moi/

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux :
https://www.facebook.com/associationCHENE
https://www.instagram.com/associationchene/
https://twitter.com/AssoCHENE
https://fr.linkedin.com/company/associationchene
https://www.youtube.com/c/AssociationCHENE/videos


Pour nous contacter :
contact@associationchene.com ou au 02 35 96 06 54

TRAIN TIGERS RESCUE : sauvons quatre tigres abandonnés

0
Planète Tigres
Planète Tigres
@TRAIN TIGERS RESCUE

En 2007, un cirque Argentin, a demandé à un fermier de prendre soin de 4 tigres, promettant de revenir les chercher. Mais.… le cirque n’est jamais revenu ! Le fermier qui est aussi éleveur d’ânes, les nourrit en leur donnant un âne par semaine. Juste de quoi les tenir en vie…

Les félins n’ont ni vitamines, ni compléments, et encore moins une nourriture riche et variée, un régime pourtant conseillé pour des animaux vivants en captivité. Les félins vivent dans des conditions insalubres, dormant sur un amas de carcasses d’animaux et sur leurs excréments, laissés honteusement au sol. Abandonnés au milieu d’un champs, ils sont soumis à tous les éléments, la chaleur qui tape sur un toit de tôle, les vents, la poussière, le froid et n’ont comme seul abri une toute petite niche où ils doivent se glisser à deux pour se protéger. Fin 2020, le gouvernement Argentin et le fermier, ont lancés une demande d’asile au sein d’un sanctuaire pour les quatre félins.

Planète Tigres
@TRAIN TIGERS RESCUE

Venant du milieu du cirque, sans identité et sans puce, les félins sont certainement consanguins et ne peuvent malheureusement pas être réintroduit dans leur forêt du Bengal. Leur état physique et psychologique ne leur permettait pas de se défendre face aux agressions naturelles. Seul un sanctuaire en milieu sauvage peut les recueillir et leur offrir une semi-liberté sur un immense terrain de jeu et entouré d’une équipe de soigneurs.

À la suite de l’appel du gouvernement Argentin, trois associations (Planète Tigre, Wildlife Advocates Foundation et Ubuntu Wildlife Sanctuary) s’unissent et mettent immédiatement, des équipes en place, pour venir en urgence, au secours des quatre félins, et lancer un appel aux dons international sous le nom de TRAIN TIGERS RESCUE (Sauvons les tigres du train).

Planète Tigres
@TRAIN TIGERS RESCUE

La cruauté humaine coûte très cher

Afin d’évacuer les quatre tigres les associations sont actuellement en attente des laissés-passés de la CITES (La convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), afin qu’ils puissent quitter l’Argentine et s’envoler vers l’Afrique du Sud, afin rejoindre le merveilleux sanctuaire d’Ubuntu, où ils seront, dès leur arrivée pris en charge par une équipe de soigneurs.

Pour mener à bien ce projet, il faut absolument faire une levée de fond à hauteur de 100 000 euros comprenant :

3 000 €  Assistance vétérinaire en Argentine : contrôle de l’état de santé des tigres, puces, vermifuges, antiparasitaires, test covid-19…

10 000 €   Construction de caisses de transport, qui doivent répondre à un cahier des charges bien précis (normes IATA).

A ce jour, Yannick Roques PDG de la SECM, entreprise spécialisée dans la fabrication de caisses de transports située à Mérignac a fait un don de quatre caisses de transports répondant aux normes.

4 000 €   Transport terrestre vers l’aéroport de Buenos Aires.

64 000 €  Frais de transport aérien vers l’Afrique du Sud

4 000 €  Frais de transport en Afrique du Sud, 24h en camion entre l’aéroport international et Ubuntu Wildlife Sanctuary

1 000 €  de frais aéroportuaires en Afrique du Sud

14 000 €  Construction d’enceinte au sanctuaire de la faune d’Ubuntu (2 tigres par enclos) et des abris

Une campagne de communication commencera début avril pour récolter les fonds nécessaires au projet de sauvetage. Si vous aussi vous souhaitez participer vous pouvez vous rendre sur le site internet ouvert spécialement pour cette noble cause nommée TRAIN TIGERS RESCUE :  https://www.traintigersrescue.com ou sur Givengain https://www.givengain.com/cause/43367/

Le site internet vous informera de l’avancer de la levée de fond, des visites du vétérinaire, des conditions de détentions des tigres, de l’avancée du sauvetage, des news et des vidéos seront également publiées régulièrement !

L’appel aux dons est également ouvert aux entreprises qui souhaitent devenir partenaires et sponsors… bien sur les mécènes, sont les bienvenus !

Informer, sensibiliser et éduquer

Planète Tigre œuvre au quotidien pour la protection et la sauvegarde du tigre en milieu sauvage, et déploie tous les moyens techniques et humains, afin que le tigre de Sibérie, le tigre de Sumatra et le tigre du Bengal (ou tigre royal) se perpétuent dans son habitat naturel.

Il faut savoir qu’aujourd’hui il ne reste que 4 000 tigres dans le monde vivant en liberté, contre 100 000 en 1930.

Il devient urgent de sauver le faible nombre de tigre peuplant notre planète, car ce grand prédateur est un élément essentiel à son écosystème. Chasseur et pécheur, il régule son terrain de chasse et surtout empêche que les animaux herbivores soient en surnombre et viennent perturber l’équilibre fragile des forêts.

Dessine-moi un TIGRE !

Dans le but de sensibiliser les plus jeunes à l’extinction du tigre, Planète Tigre demande aux enfants et aux écoles de réaliser un beau dessin de tigre, qui seront publiés sur les réseaux sociaux. Un dossier éducatif sur le tigre, réalisé par TU SAVAIS PAS ? est  disponible gratuitement sur demande afin de mieux comprendre les dangers qui planent sur le tigre et son exploitation par les cirques.

Pour suivre les projets et les actions de Planète Tigre, et devenir membre, consulte la page :  www.planete-tigre.org

Planète Tigre, Wildlife Advocates Foundation et Ubuntu Wildlife Sanctuary ainsi que toutes leurs équipes, comptent sur votre soutien pour que dans les semaines à venir, nous puissions voir nos quatre tigres, pour la première fois de leur vie, marcher sur l’herbe, courir, jouer… et enfin commencer à vivre librement, en semi-liberté, entouré d’une équipe aimante et bienveillante.

Ensemble sauvons 4 tigres abandonnés dans un train .

Planète Tigres
@TRAIN TIGERS RESCUE

https://www.givengain.com/cause/43367/

https://www.traintigersrescue.com

Est-ce que communiquer avec les animaux est réservé à des personnes qui ont le « don » ?

0
Shaina Lebeau
https://www.shaina-lebeau.com/livre-shaina-lebeau/

Et bien non, n’est pas un don, c’est un moyen naturel de communiquer que nous possédons tous à la naissance, qui peut s’effectuer sans limite de distance. C’est une communication télépathique.

On s’est juste laissé conditionné par nos parents, la famille, l’école, la société, l’environnement, mais en se rebranchant à la « prise télépathique », on retrouve très rapidement cette capacité. 

Oui tous les Êtres humains sont télépathes et la remise en fonction de cette faculté innée naturelle est accessible à tous.

C’est parce que ce n’est pas un don que je propose aux humains de venir le vivre lors du stage d’initiation : « apprendre à communiquer par télépathie avec les animaux ».

Ce stage est extrêmement progressif, pour permettre à chacun de se

reconnecter tout en douceur, sans pression et en prenant du plaisir.

Je suis toujours attentive à chacun et émerveillé dès que l’humain se rend compte qu’il a eu, pour la 1ère fois une communication profonde avec un animal et ce, dès la fin de la 1ère journée pour certain et de la 2ème journée pour d’autres … chacun son rythme !

Comme pour tous les humains présents, le moment où ils reçoivent les 1ères informations, les 1er ressentis de l’animal sont très forts en émotions.

Ils expliquent qu’il y a toujours un avant et un après stage.

Ils n’ont plus la même vision de leurs propres animaux.

Oui communiquer par télépathie avec les animaux changent notre vision du monde animal, remet chacun à la bonne place sans prise de pouvoir … et tellement plus …

Pour communiquer avec un animal, c’est très simple ! Oui ça l’est vraiment :

– On se met en mode alpha (mode de relaxation légère pour les humains) pour être sur la même onde que l’animal, les émotions et le « mental » se calment, et le cœur est grand ouvert …

– On échange en réception et en émission de la même manière par nos sens : émissions de pensées sous la forme d’images, de sons, d’odeurs, de sensations corporelles, de gouts et de ressentis. En fermant les yeux, nous avons des perceptions très différentes puisque nous ne nous basons plus sur ce que nous voyons avec nos yeux humains mais sur ce que nous ressentons avec le cœur.

Rappelons-nous les paroles du renard dans « Le Petit Prince » d’Antoine de St Exupéry :

« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux ».

– la traduction avec des mots se fait ensuite. Il n’y a pas d’interprétation mais bien une traduction !

Lorsque je fais une séance professionnelle, la communication avec un animal se passe toujours en 2 temps :

– J’écoute dans un premier temps ce que l’animal veut dire spontanément (cette première partie est très importante car depuis toutes ces années où il vit avec ses humains, personne ne comprend ce qu’il essaye de dire … ou interprète avec des mots seulement ce qu’il voit avec ses yeux d’humain.

Il est toujours ravi de s’exprimer et d’être enfin compris.

–  Dans un second temps, je pose à l’animal toutes les questions de ses humains. Je traduis ses réponses et lui passe les messages …

Nous échangeons ensuite sur ce que l’animal a dit et les solutions à mettre en place.

Cette 2ème partie est également très importante car ce que nous allons dire à l’animal de la part du ou des humains doit être ensuite réalisé.

C’est une vraie réunion de famille entre tous les membres d’un même foyer.

https://www.shaina-lebeau.com

Un hôpital pour la faune marine

0
Sibylline Océans

19 novembre 2002, le Prestige pétrolier en transit entre la Lettonie et Gibraltar se brise en deux à 270 km des côtes de la Galice et coule par 3 500 mètres de fond. Le navire contient 77000 tonnes de fioul lourd.

Une gigantesque marée noire va souiller gravement les côtes de Galice, du Portugal, du Pays basque, des Landes, d’Aquitaine, de Vendée, et du sud de la Bretagne.
En 2003, suite à ce carnage environnemental des vétérinaires, des personnes de la marine marchande, ASV, infographistes, cadreurs, monteurs, peintres, biologistes, médecins, etc… français et espagnols s’associent pour fonder une ONG Sibyilline Océans. Toutes ces compétences sont nécessaires pour mener à bien les trois axes de Sibylline Océans: la médecine, l’éducation et la recherche.

A l’étranger, elle intervient régulièrement sur la faune marine en difficulté.
En France son ambition est la création d’un hôpital pour les animaux marins.
En effet ici il n’y a pas d’infrastructures pour ces sauvetages d’extrême urgence et peu de personnes sont formées et qualifiées pour ces interventions.
SEULS des professionnels sauront intervenir pour un animal échoué, actuellement la plupart du temps il est remis à l’eau ce qui le condamne à une lente agonie.
Il est temps que la France se réveille car elle cumule des années de retard face à la prise en charge de ces animaux marins.
Chaque sauvetage est une urgence médicale absolue. Chaque vie compte.

Depuis quelques années, la façade Atlantique fait face à une augmentation du nombre d’animaux marins en détresse.

Les centres pouvant accueillir ces animaux sont bien trop loin pour maximiser leurs chances de survie.

Oiseaux et pinnipèdes : 1h15 min de route depuis le site prévu pour le projet
3h30 pour les reptiles
7 heures pour les élasmobranches (requins et raies -> Méditerranée)
10 heures pour les dauphins (-> Espagne, côte méditerranéenne)
Rien pour les baleines

Le projet Hôpital Faune marine de Sibyilline Océans s’inscrit dans une volonté commune d’agir en faveur de ces animaux.


Cet hôpital sera situé sur la commune de Mimizan-plage dans le département des Landes et ses objectifs sont multiples:

– Une structure inédite et révolutionnaire en matière d’accueil et de soins pour la faune sauvage en France inspirée de centres américains (bloc opératoire, salle de radiographie et d’échographie, laboratoire d’analyse vétérinaire (biochimie, parasitologie, microbiologie,…), télémédecine vétérinaire, méthodes de réhabilitation et de relâché innovantes (suivant un modèle plus adapté aux espèces…).

– Un réseau collaboratif d’envergure internationale, déjà en place, en matière de médecine vétérinaire, et plus globalement de soins animaliers à la faune marine.

– Des formations destinées aux soigneurs et capacitaires en soins à la faune sauvage mais aussi aux étudiants vétérinaires, vétérinaires, pompiers, pêcheurs et organismes publics et/ou privés en contact direct avec la faune sauvage.

– Des partenariats, déjà existants, avec des scientifiques, laboratoires et universités pour la recherche en biologie animale et en ethnologie comportementale.

– Le rayonnement, à l’année, d’une station balnéaire qui ne vit de son plein potentiel que deux mois par an.

Sibyilline Océans doit acheter le terrain nécessaire à la construction de cet hôpital vital pour les animaux marins .

Sibyilline Océans

Tous nous pouvons,nous devons aider à l’aboutissement de ce merveilleux projet un HÔPITAL POUR LA FAUNE MARINE.

Pour faire un don en ligne:

https://donorbox.org/don-sibylline-oceans

https://www.lilo.org/sibylline-oceans/

Pour faire un don par chèque:

Association SIBYLLINE

2, rue des Rameurs

40200 Mimizan-Plage

Chefs d’entreprises, si la préservation des océans vous intéresse et que vous pensez pouvoir apporter votre pierre à l’édifice, vous trouverez au sein de Sibylline – Faune marine les compétences professionnelles pour y contribuer. Une idée, un projet, parlons-en !

Contact: contact@sibylline.org

Top